Batman et le Joker

Publié le par elo



Batman & le Joker

À l'instar du commissaire Gordon, des allusions de moins en moins subtiles suggèrent que le Joker sait que Bruce Wayne et Batman ne font qu'un. Bien que cela soit le cadet de ses soucis.
La première allusion notable est dans le cycle Un Deuil dans la famille :
Après avoir sauvagement assassiné Jason Todd (le deuxième Robin), le Joker et Bruce Wayne se croisent au siège de l’O.N.U. (le Joker - bénéficiant de l’immunité diplomatique grâce à l'Iran - y avait donné rendez vous à Batman).
Apercevant Bruce Wayne, le Joker s'arrête ostensiblement devant lui pour le fixer de longues secondes (où le justicier de Gotham se demande s’il a été percé à jour) et ensuite continuer son chemin. Donnant l’impression de le narguer afin de voir s’il craquerait et se jetterait sur lui afin de venger la mort récente du deuxième Robin.
Ensuite, de nombreux exemples montrèrent le Joker tenant Batman à sa merci sans toutefois jamais chercher à savoir qui se trouvait sous le masque. Interdisant même à ses acolytes de lui enlever son masque déclarant que « Batman était son vrai visage ».
Cependant depuis le cycle « Batman R.I.P. » (Grant Morrison et Tony Daniel chez DC comics, actuellement en cours aux Éditions Panini Comics), les choses sont plus explicites :
En effet, Batman sous la personnalité de « Batman de Zur-en-arrh » affronte le Joker à Arkham afin d’y délivrer son actuelle compagne, Jezebel Jet. Celle-ci l’appelle à l’aide en présence de son ennemi juré en le nommant … Bruce ! Ce dernier ensuite n’hésite pas à enlever son masque devant le Joker avant de libérer Jezebel Jet.
Des allusions sont également présentes dans des histoires se déroulant « hors de la continuité » de la mythologie de Batman (Le clou 1 et 2 d’Alan Davis et de Mark Farmer chez Panini comics).
Batgirl et Robin appellent Batman « Bruce » alors qu’ils sont torturés à mort par le Joker. Ici cependant, le Joker est tué peu après par Batman.
De façon générale, le Joker est décrit comme très peu intéressé par l’identité secrète du justicier de Gotham. Il aime avoir Batman comme ennemi et se délecte de le torturer en tuant (Jason Todd, la seconde femme du commissaire Gordon) ou torturant (Barbara Gordon la première Batgirl) ses proches (en tant que Batman).
Il dédaignerait donc Bruce Wayne et ne souhaiterait pas dévoiler son identité secrète afin de ne pas être privé du plaisir de s’ « amuser » à ses dépends.
Cette attitude est à rapprocher de celle de Silence qui connaissant l’identité secrète de Batman ne l’a jamais révélé à ses alliés afin de se « réserver » l’opportunité de le détruire.

Dans The Dark Knight
Dans The Dark Knight, le Joker envoie d'abord à Batman un ultimatum consistant à se montrer à visage découvert, sans quoi il menace d'assassiner des citoyens de Gotham. Une juge, le commissaire Loeb et plusieurs policiers sont alors tuées par lui-même ou sous son ordre. Le procureur Harvey Dent, qu'il avait pris pour cible, se fait passer pour Batman afin d'arrêter le Joker. Plus-tard, celui-ci, alors que Dent est à l'hôpital avec la moitié gauche du visage carbonisée, annonce à Gotham Soir qu'il a changé d'avis, pensant qu'un monde sans Batman serait « d'un ennui mortel ».

© wikipedia

Publié dans les personnages

Commenter cet article