Le joker

Publié le par elo



Alias
Red Hood
Jack Napier
Melvin white

Plusieurs scénarios ont relaté la jeunesse du personnage, mais pas nécessairement de manière cohérente. À la fin des années 1950, un malfrat du nom de Red Hood apparaît dans Detective Comics #168. On peut supposer qu'il s'agit là de la première véritable apparition de celui qui deviendra le Joker, mais il convient de préciser que plusieurs personnages ont emprunté cette identité. Le Joker n'apparaîtra sous son apparence de clown que dans Batman no 1.


Red hood et Batman

En revanche, il semble acquis que la nuit du drame fondateur ayant donné naissance au Joker eut lieu dans une usine de traitement de déchets chimiques appelée Axis Chemicals. Survivant de justesse à une plongée dans un bain toxique, Red Hood sombra dans la folie furieuse en découvrant son nouvel aspect physique, et jura qu’il rendrait le monde aussi désaxé que lui.

Physique
Sa peau est maintenant blanche comme la craie et ses cheveux sont verts. Il arbore également un large sourire, mais il semble que celui-ci soit volontaire car le Joker ne l'affiche pas en permanence. On notera que dans The Dark Knight Returns de Frank Miller, la couleur écarlate des lèvres du Joker est dû à l'utilisation d'un rouge à lèvres, alors que dans la plupart des autres comics, elle est une conséquence de son bain d'acide.


Jack Napier. Le Joker avant

Personnalité
Une psychiatre a avancé le fait que le Joker possède un « super-équilibre mental ». En fait, elle explique que le Joker n'a aucune personnalité propre, que pour s'y retrouver dans le monde où il vit, il est obligé de se réinventer chaque jour, passant par exemple du clown blagueur au tueur en série complètement fou, d'où son côté imprévisible. Mais même malgré ces "transformations quotidiennes", certains traits de caractères subsistent : il est rusé, sadique, complètement égocentrique, et fait de l'humour à tout bout de champ, bien que ses blagues soient très douteuses. Par ailleurs, il sait lui-même qu'il est fou mais pense qu'il est irrécupérable.



En outre, le personnage est extrêmement manipulateur et conçoit des plans d'un génie hors du commun, faisant même penser qu'il ne se contenterait pas juste d'un plan B mais qu'il irait plutôt jusqu'au Z, très fin psychologue il est capable de contrôler ou de faire douter n'importe qui, ce qui en fera peut-être l'ennemi psychologique de Batman le plus puissant.



Le Joker est très rusé et capable de manipuler beaucoup de monde à sa guise, en particulier les gardes d'Arkham. Le Joker connaît parfaitement les faiblesses de Batman et il a réussi à se faire une idée de la psychologie de ce dernier. Il sait par exemple que Batman a enduré d'énormes souffrances pour devenir ce qu'il est, qu'il a eu lui aussi une « mauvaise journée » qui l'a transformé. Le Joker est par ailleurs très fort en ce qui concerne la torture psychologique : il a perverti l'esprit de Harley Quinn qui deviendra sa compagne ; il a failli rendre fou Jim Gordon et il a fait douter plus d'une fois Batman sur sa santé mentale.

©wikipedia. J'ai juste mis les passages les plus intéressant

Publié dans les personnages

Commenter cet article

loveMJ 04/11/2009 07:24


bonne continuation :)